dimanche 20 avril 2014

Pâques

"Dis-nous Marie Madeleine, qu'as-tu vu sur le chemin ?
J'ai vu la gloire du Ressuscité"
Le Christ a vaincu la mort et, par sa résurrection, il nous ouvre la vie éternelle.

samedi 19 avril 2014

La semaine Sainte

LE DIMANCHE DES RAMEAUX
Cette célébration ouvre la "semaine sainte", point culminant de l'année liturgique, qui nous donne de parcourir avec le Christ le chemin de la souffrance vers la vie, de l'entrée à Jérusalem à la résurrection du matin de Pâques. La voie royale sur laquelle s'avance Jésus est celle de la croix, qui va faire de lui le Roi de gloire.
MARDI SAINT 
MESSE CHRISMALE à la Cathédrale Saint Etienne de Châlons-en-Champagne
"Cette messe que l'évêque concélèbre avec ses prêtres et au cours de laquelle il consacre le saint-chrême et bénit les autres huiles, est comme la manifestation de l'unité étroite des prêtres avec leur évêque. Le saint-chrême sert à oindre les nouveaux baptisés, à signer les confirmands, à oindre les mains des prêtres et la tête des évêques à leur ordination, les églises et les catéchumènes au baptême.
L'huile des catéchumènes sert pour préparer et disposer les catéchumènes au baptême.
L'huile des malades est utilisée pour soulager les malades.
Les prêtres se rassemblent pour cette messe et y concélèbrent, car ils sont les témoins et les coopérateurs de leur évêque dans la confection du chrême, eux qui partagent sa mission d'édifier le peuple de Dieu, de le sanctifier et de le diriger, et ils manifestent ainsi l'unité du sacerdoce et du sacrifice du Christ, continuellement présents dans l'Eglise" (in "cérémonial des évêques")
JEUDI SAINT
Aujourd'hui commence le plus grand moment de la vie liturgique chrétienne, celui où se déploie le mystère pascal jusqu'à la résurrection. Ce mystère commence par des gestes et Jésus nous invite à imiter ceux qu'il fait lui-même : le service mutuel du lavement des pieds ; le repas où, partageant le pain et le vin, il se donne par amour. Ainsi nous apprenons à renouveler sans cesse ce double mémorial du service des pauvres et de l'eucharistie. 
VENDREDI SAINT
L'office de la Passion et de la croix commence sans salutation liturgique, sans chant ni musique, avec un autel dépouillé. C'est en silence que le ou les prêtres entrent, se prosternent et prient un moment devant l'autel,tandis que le peuple s'associe à la prière sans rien dire. Peu de mots dans cette célébration en dehors du récit de la Passion et des paroles rituelles. C'est cette sobriété qui fera le mieux ressortir la force du drame qui se joue et la puissance de la croix, chemin obligé vers la résurrection.
SAMEDI SAINT - VEILLEE PASCALE
La veillée pascale nous fait éprouver des passages, de l'ombre à la lumière, de la mort à la vie avec l'annonce joyeuse de la résurrection de notre Seigneur Jésus. Nuit de joie et de bonheur car "voici que la lumière jaillit au coeur de nos ténèbres ! Christ est ressuscité !"
                                                                                                        (Elisabeth Gauché "Magnificat)